A PROPOS DE LA FONDATION

« Nous vivons dans une monde organisé par les lois et les réglementations. Celles-ci ne peuvent être ignorées, mais vient toujours un temps où la technologie et la réglementation trouvent leur équilibre. Chaque innovation crée un vide juridique; le modèle de DAO.Link contribue à le combler. »

Gian Bochsler,

Président et fondateur

news.bitcoin.com

9 mai 2016

Les récentes innovations technologiques telles que les blockchains et l’intelligence artificielle ont considérablement refaçonné l'espace digital, et l’émergence des organisations décentralisées soulève de nombreuses questions d’ordre légal, car les infrastructures juridiques actuelles ne sont pas adaptées pour encadrer ces organisations virtuelles. En l’absence de statut juridique approprié, elles ne sont pas reconnues, ce qui les prive de droits et d'obligations. Les organisations décentralisées ne sont donc pas en mesure d'interagir avec les acteurs traditionnels tels que des personnes physiques ou morales, pour signer un contrat, ouvrir un compte en banque ou agir en justice par exemple.

De DAO.Link à la Fondation

En 2016, Gian Bochsler et Alexis Roussel étaient à l’origine de la création de DAO.Link. Cet outil avait pour vocation de répondre à ces problématiques, et plus particulièrement de soutenir TheDAO, la toute première DAO (fond d’investissement décentralisé). Par la suite, Gian Bochsler a proposé The Cecil DAO, afin de servir la cause animale et environnementale. Mais l’expérimentation avec TheDAO fut interrompue en raison du désormais célèbre hack qui conduisit au fork de la plateforme Ethereum – événement marquant pour l’écosystème des blockchains. Malgré l’échec de ce cas pilote, l’intérêt pour les DAO a continué de croitre, et la technologie s’est considérablement améliorée. Trois ans plus tard, le développement des DAO à travers le monde entre dans une phase plus mature, et les conditions sont réunies pour ouvrir la Fondation : la Fondation pour les Entités Décentralisées voit ainsi le jour en 2019 en Suisse, et opère l’outil DAO.Link qu’elle détient à 100%. La boucle est bouclée.

La décentralisation constitue la prochaine étape dans l'évolution de la coordination économique et sociale : la fondation contribue à activer son potentiel exceptionnel en soutenant le développement des entités décentralisées.

LES MEMBRES FONDATEURS

Le conseil de fondation réunit une équipe d'experts dans divers domaines, mus par une volonté commune de participer à la construction d'une économie plus décentralisée.

Gian Bochsler

Président de la Fondation

PRIMAVERA DE FILIPPI

Directrice de la Recherche

Vincent Mignon

Directeur Juridique

Hortense de Touchet

Secretaire Générale

Alexis Roussel

Directeur de l’Innovation

Constance Choi

Chercheuse

NOS PARTENAIRES